Le saviez-vous ?

D’où vient le mot « NOËL » ? Quelle est son histoire ?

Etymologie

Le mot NOËL vient du latin natalis qui signifie « de naissance » ou « relatif à la naissance ». Il était notamment employé dans l’expression natalis dies qui signifie « jour natal ». 

Dans le domaine ecclésiastique, le mot se spécialise comme nativitas et il désigne alors la nativité du Christ.

Mais où est le -o- me direz-vous ? 
Natalis, nativitas… Pas de trace de ce -o- ni du tréma d’ailleurs ! Eh bien, c’est assez technique : il s’agit de la dissimilation des deux -a- de natalis. Je m’explique… En phonétique, la dissimilation est une modification phonétique par laquelle il se crée une différence entre sons identiques dans un même mot. Ici, les deux -a- se sont modifiés phonétiquement pour donner le -o- que nous connaissons tous et toutes.

Quant au tréma sur le -e-, il vient marquer la diérèse en 1718, c’est-à-dire qu’il permet de prononcer le -o- et le -e- séparément, comme deux syllabes distinctes : NO/ËL.  

Histoire et origines de Noël

Noël est la fête chrétienne de la nativité du Christ, c’est-à-dire la célébration qui rappelle la naissance du Christ. On voit ici parfaitement le lien avec l’étymologie latine : le jour natal. 

Pourtant, Noël n’a pas toujours désigné cette fête religieuse. Aux XIVe et XVe siècles par exemple, le mot désignait le cri de réjouissance que poussait le peuple pour saluer un grand évènement, une naissance royale ou encore l’arrivée d’un personnage important. Bon, il est encore question de naissance bien sûr…

La fête de Noël, version chrétienne, est instituée le 25 décembre à partir du IVe siècle, dans la Rome antique. Elle va peu à peu prendre la place de différentes fêtes liées au solstice d’hiver. Ces fêtes, dites païennes, regroupaient de nombreuses croyances relatives à la fertilité, la maternité, la procréation et l’astronomie. 

Les points communs sont évidents non ? Nativité et fertilité ; naissance et maternité. Nous y sommes ! C’est ainsi que, progressivement, les chrétiens ont réussi à s’approprier les cultures environnantes.

Le saviez-vous ? Avant tout cela, on fêtait déjà le 25 décembre ! 

Une fête appelée Dies Natalis Solis Invicti, « jour de la naissance du soleil invaincu », avait été fixée au 25 décembre par l’empereur romain Aurélien (IIIe siècle). On y fêtait le « soleil invaincu ». Il était question du solstice d’hiver mais aussi des fêtes romaines appelées saturnales, ainsi que de la naissance de la divinité solaire Mithra. 
Puis, au IVe siècle, on commence à fêter la naissance du Christ, sans connaître précisément sa date de naissance d’ailleurs. Et c’est parti pour 17 siècles de fêtes de Noël !

Aujourd'hui

La fête de Noël s’est sécularisée, c’est-à-dire que la fête n’est plus nécessairement célébrée comme une fête religieuse. Elle a obtenu au fil des siècles un statut plus laïc. Noël est une fête qui permet des regroupements familiaux et bien sûr des échanges de cadeaux et non plus seulement de célébrer la naissance du Christ. Retour à la case départ en quelque sorte : on sort de la chrétienté pour revenir à une fête païenne. 

Les fêtes de l'Agence HERA

Peut-on parler de fêtes ? Je ne sais pas mais en tous cas, nous nous amusons beaucoup en vous préparant tout un tas de nouveautés !

Nous avons de merveilleux projets pour l’année 2023 et c’est cela notre Noël à nous : 

  • Des ateliers gratuits pour nous rencontrer et venir réfléchir avec nous. Les inscriptions sont ICI pour le mois de janvier et ICI pour le mois de février.
  • Un podcast en préparation pour secouer le monde du travail. 
  • Un calendrier de formations inter-entreprises que vous trouverez ICI
  • Des bilans de compétences qui répondent à vos besoins et qui vous proposent toujours de nouveaux outils. (suivez le lien)
  • Le Certificat Voltaire que nous vous aidons à préparer et que vous pouvez passer dans nos locaux, à Saint Junien. 

L’Agence HERA vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année, pleines de sens, de motivation et de partage !

Découvrez nos autres articles

Coopérer ou collaborer agence hera limoges

Coopérer ou collaborer ?

Coopérer ou collaborer ? Grande question ! Les deux verbes sont utilisés à tort et à travers dans le monde d’aujourd’hui. Et ce n’est pas sans

Lire la suite »